Sens & Tonka

PENSER CONTRE

quatre essais sur la philosophie critique de Miguel Abensour

Selon Patrice Vermeren, Horacio Gonzalez a conceptualisé le geste d’auteur et d’éditeur de Miguel Abensour comme un « processus de libération des textes ». Il s’agit moins pour lui, dit H. Gonzalez, de théoriser sur l’utopie que de l’invoquer avec des textes propitiatoires afin de discerner ses mécanismes et son fonctionnement. Il s’agit de lire Abensour lisant ou éditant des textes oubliés ou retrouvant le fil conceptuel perdu d’autres textes, non pas en tant qu’il en proposerait une interprétation nouvelle qui donnerait matière à légitimer le dispositif spéculatif de son propre système philosophique qu’il chercherait à nous imposer, mais en ceci qu’il nous incite à penser par nous-mêmes avec lui. Soit la dimension d’une nouvelle exigence de la pensée, qui déplace la question de son rapport au politique.

« Abensour était un homme de l’égalité, un homme du conflit pour mieux établir un lien d’égalité. Dans n’importe quel entretien qu’il vous accordait, il s’arrangeait toujours pour rétablir l’égalité, vous poser une question, vous dire qu’il ne connaissait pas telle référence à laquelle vous aviez fait allusion, tandis que c’est vous qui étiez demandeur de ses références et de ses réflexions. Il récusait le paradigme de l’ordre pour celui du lien, tant dans les rencontres individuelles que dans la communauté politique. C’était son côté spinoziste : plutôt qu’un pouvoir sur les hommes, valoriser un pouvoir entre les hommes et avec les hommes, parce qu’il augmente la puissance d’agir. « Qu’est-ce qu’une bonne rencontre, à l’opposé du malencontre, sinon l’événement heureux où se forme entre les hommes un nouveau lien, un nouveau tissu relationnel tel que ce tissu augmente aussitôt la puissance collective d’agir, la puissance d’agir de concert ? ».

P. V.

“Qu’est-ce qu’une bonne rencontre, à l’opposé du malencontre, sinon l’événement heureux où se forme entre les hommes un nouveau lien, un nouveau tissu relationnel tel que ce tissu augmente aussitôt la puissance collective d’agir, la puissance d’agir de concert ?” 

M. A.

 

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
25/10/2019
ISBN 978-2-84534-288-0 * PVP 16.50 euros * 152 p.
Prix: 
16,50 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

LA LUMIÈRE ET LA BOUE

Le rouge et le noir à l'ombre de 1793

Texte 1

« Le Rouge et le Noir est une œuvre énigmatique. Énigme plurielle. D'abord, il y a le titre. Classiquement, en s'appuyant sur les propres déclarations de Stendhal, on l'interprète comme si le Rouge évoquait les carrières militaires et le Noir les carrières ecclésiastiques. Mais est-ce bien sûr ? Méfions-nous des explications de Stendhal dont nous savons qu'il avait un goût prononcé pour la mystification.

En outre, il s'agit d'un roman écrit « à l'ombre de...» : certains protagonistes agissent et se déplacent sur une double scène, la scène contemporaine du roman, la France de la Restauration, et une autre scène située dans une époque passée qui a valeur d'exemple. Double scène donc, dans la mesure où les protagonistes trouvent la source de leur conduite dans l'identification à un modèle choisi dans le passé et dont ils s'efforcent d'imiter les hauts gestes et les grandes actions, en dépit de la résistance du temps présent. »

Texte 2

“Pour reprendre la fameuse formule d’Anacharsis Cloots, “Ni Marat, Ni Roland”, la ligne directrice de cet essai sera : “Ni Soboul, Ni Furet”. Le pari est fait que le temps est venu de proposer une lecture qui se tienne à l’écart des idéologies qui ont présentement cours, soit l’identification du jacobinisme à une préfiguration du léninisme, soit la glorification de Thermidor. Autrement féconde nous apparaît l’approche de R. Bodei qui, dans La Géométrie des Passions, en confrontant le projet jacobin à Spinoza dévoile une nouvelle constellation dans laquelle le recours à la crainte et à l’espoir, loin de viser à l’asservissement du peuple travaille à sa libération. Aussi cet ouvrage aura-t-il pour ambition de ‘s’expliquer avec Saint-Just’ en faisant de la question politique le lieucritique par excellence ? 

Une des intentions de mon travail critique est d’aboutir à la mise en lumière de ce que j’appelle, l’aporie de l’héroïsme. L’action politique ne peut pas se passer du courage, voire de l’héroïsme, mais la forme héroïque, l’intrigue de l’héroïsme ne conduisent-elles pas souvent à une sortie du politique, à la dénégation de la logique qui lui est propre.”

M. A.

 

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
08/10/2019
ISBN 978-2-34534-232-3 * PVP 14.50 euros * 120 p.
Prix: 
14,50 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

PRISMES Théorie critique * Volume 2/2019

- Membre du comité Prismes : Katia Genel, Anne Kupiec, Gilles Moutot, Géraldine Muhlmann -

Contenu du volume 2/2019 :

Contributions

Antonin Wiser, Les mains de Benjamin

Efi Plexousaki, Les tournements de la “crise des réfugiés” 

à Lesbos : terrains de conflits, dynamiques de cohabitation (2015-2018)

Sylwia Chrostowska, L’utopie dans la théorie critique 

contemporaine

Benjamin Torterat, Poésie et perspectives d’émancipations

Montage

The Prophets of Deceit, Leo Löwenthal, Norbert Gutermann

Précédé d’une introduction de Katia Genel, L’agitateur, un révélateur des tendances latentes de la société moderne

Minima moralia

Géraldine Muhlmann, Emmanuel Macron et “l’esprit de conquête”

Lectures

La Démocratie contre les experts de Paulin Ismard par Véronique Moutot-Narcisse

L’Homme superflu de Patrick Vassort par Anne Kupiec

 

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
28/05/2019
ISBN 978-2-84534-286-6 * PVP 14.50 euros * 216 p.
Prix: 
14,50 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

Le cœur de Brutus

Pour reprendre la fameuse formule d’Anacharsis Cloots, “Ni Marat, Ni Roland”, la ligne directrice de cet essai sera : “Ni Soboul, Ni Furet”. Le pari est fait que le temps est venu de proposer une lecture qui se tienne à l’écart des idéologies qui ont cours, soit l’identification du jacobinisme à une préfiguration du léninisme, soit la glorification de Thermidor. Autrement féconde nous apparaît l’approche de R. Bodei qui, dans La Géométrie des Passions, en confrontant le projet jacobin à Spinoza dévoile une nouvelle constellation dans laquelle le recours à la crainte et à l’espoir, loin de viser à l’asservissement du peuple travaille à sa libération.

Cet ouvrage aura pour ambition de "s'expliquer avec Saint-Just" faisant de la question politique le lieu critique. Il comprend deux volets : l’un consacré à la philosophie politique de Saint-Just, l’autre à l’héroïsme et à sa prégnance dans l’agir révolutionnaire.

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
14/05/2019
ISBN 978-2-84534-287-3 * PVP 30.00 euros * 456 p.
Miguel Abensour
Prix: 
30,00 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

La bibliothèque de Miguel Abensour

Les professeurs disposent d’une bibliothèque personnelle, c’est une évidence. Celle de Miguel Abensour, qui fut professeur de philosophie politique, le confirme. Forte de près de 9 000 volumes, cette bibliothèque se distingue par des spécificités que nous présentons dans un inventaire qui se veut d'être un instrument de travail pour toutes les personnes intéressées par les écrits et la pensée de M. Abensour ainsi que par les thèmes qu’il a étudiés et sur lesquels il a travaillé : l’utopie, la pensée de Marx, l’héroïsme, Saint-Just, la théorie politique.

 

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
13/02/2019
ISBN 978-2-84534-281-1 * PVP 27.50 euros * 280 p.
Prix: 
27,50 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

Le Blanc

« Je ne me serais pas intéressé au blanc s’il n’apparaissait constamment comme une anomalie du paysage, tantôt le valorisant, tantôt le dégradant.

" Dans la nature, le blanc n’existe pas ". Assertion frappante. Je la tiens de Bernard Lassus, alors enseignant en art plastique à l’École du paysage de Versailles.

Elle contenait un défi : Si vous ouvrez les yeux, vous verrez, le blanc n’existe pas, enfin pas comme on l’entend, ou alors c’est une exception. À vous de démontrer le contraire. Cela n’était pas dit mais sous-entendu et suffisait pour capter l’attention vers cette affaire apparemment minime du paysage.

Il n’existe pas de blanc au sens nettoyant du terme (laver plus blanc). C’est une chance. Mais il existe une infinité de tons clairs, répartis sur les supports les plus divers. On peut en établir une liste. Elle se présente dans l’ordre alphabétique des catégories identitaires du blanc dans le paysage d’aujourd’hui.

D’une manière ou d’une autre, les composantes inertes du paysage se trouvent liées au vivant en tant que système mais il arrive qu’on les perçoive pour elles-mêmes sans identifier les êtres auxquels elles se trouvent associées : une plage de sable blanc, une cime enneigée, une falaise de craie.

Le blanc intervient alors de façon massive, occupant tout le regard et, même s’il s’agit d’un phénomène temporaire – le ciel, l’écume, la neige – il peut identifier un territoire durablement. » G. C.

 

 

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
26/10/2018
ISBN 978-2-84534-276-7 * PVP 14.50 euros * 96 p.
Prix: 
14,50 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

L'Écart absolu : Miguel Abensour

 

Gilles  Labelle est professeur à l’Université d’Ottawa (Canada) depuis 1993 où il enseigne la pensée politique à l’École d’Études politiques. Il est aussi membre du comité directeur d’un centre de recherche (le CIRCEM) à la même université, où il dirige un axe consacré aux « fondements du politique ».

De la collection de Miguel Abensour :

La collection “Miguel Abensour” se créa du vivant de l’auteur.

Par modestie, il nous avait demandé de la suspendre et de publier ses textes dans les collections traditionnelles de nos éditions, à une exception près : la série des Utopiques (I, II, III, IV).

Nous étions alors convenu, selon sa volonté dès lors maintenue par ses héritiers, qu'après sa disparition nous continuerions de constituer un “fonds Abensour”, que nous préférons nommer “Collection”, dont la mission est de poursuivre, ainsi que l’auteur les avait conçus ou envisagés, la publication des inédits, de même que d’opérer les regroupements.

En aucun cas il ne s'agit d'une “œuvre complète”, mais simplement d'une “œuvre” utile afin que sa pensée se prolonge en d’autres...

    

L’ouvrage de Gilles Labelle, 

L'Écart absolu : Miguel Abensour, 

est le premier.

 

 "Pourquoi “l’écart absolu” ? Pourquoi “écart”, et pourquoi “absolu” ? “Écart”, d’abord, par rapport à quoi ? Une “pensée libre” entendue en ce sens est ou n’est pas – elle ne peut se tenir que dans un écart “absolu” avec le réel existant. Pour Miguel Abensour, l’enjeu de toute pensée critique consistait à se situer à distance des “lignes culturelles et politiques” qui orientent et organisent le réel existant. Il est aisé de se dire “critique” ; il l’est beaucoup moins de circonscrire un lieu — et de s’y tenir — où ces “lignes culturelles et politiques” sont tenues à distance, où la pensée se conjugue avec une liberté qui fait entrevoir d’autres chemins, d’autres voies. Un Ailleurs. Cette pensée annonce obstinément le “retour des choses politiques”, que le réel existant cherche à recouvrer, pour lui substituer la Nécessité économique ou la Morale. L’écart absolu n’est pas l’“objet” de l’œuvre de Miguel Abensour : plutôt que d’en parler, il serait plus juste de dire qu’elle l’incarne."

 

 

 

 

 

 

 

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
25/09/2018
ISBN 978-2-84534-277-4 * PVP 22.50 euros * 384 p.
Prix: 
22,50 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

La Boétie prophète de la liberté

 À l’inverse de l’interprétation classique, Miguel Abensour propose ici une contre-thèse, selon laquelle l’hypothèse de la servitude volontaire, loin de faire exception, n’aurait cessé de hanter la philosophie politique moderne, émergeant et faisant surface à la faveur d’un événement, d’une grave crise historique, si ce n'est d’une controverse philosophique ?

Nous employons à dessein les termes “ne cesse de hanter”. En effet, si l’on tient à mesurer avec plus de justesse la présence plus ou moins souterraine de l’hypothèse laboétienne, il convient en quelque sorte de prendre en compte, au-delà de ses expressions manifestes, sa présence “spectrale”.

Cette hypothèse inconcevable et qui, tel un spectre, ne manque pas d’effrayer tant elle ébranle les certitudes apparemment incontestables du rationalisme politique, selon, apparaîtrait sous la forme d’une résistance à son expression, ou sous la forme paradoxale d’une présence-absence. Comme si l’auteur qui se risque à la concevoir, déployant autant d’énergie pour l’envisager que pour la tenir le plus possible à distance se gardait de la formuler explicitement.

[ Miguel Abensour & Hubert Tonka ]

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
25/09/2018
ISBN 978-2-84534-283-5 * PVP 10 euros * 64 p.
Prix: 
10,00 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

Hôpital et modernité

Comprendre les nouvelles conditions de travail

En détresse, sous pression, à bout de souffle, en crise :

Le diagnostic de l’hôpital public fait l’actualité

dans les médias.

Les symptômes du malaise sont décrits à travers

le harcèlement, l’épuisement professionnel, 

la perte de sens, en termes

de désengagement, d’absentéisme, 

de dépression voire de suicide.

Les causes sont multiples et ambivalentes :

Logique du chiffre, concurrence,

méthodes de gestion, mais aussi 

mandarinat du corps médical, hiérarchie excessive,

bureaucratie, individualisme.

Institution républicaine mais également organisation innovante,

l’hôpital public est le miroir des évolutions sociales et

des métamorphoses contemporaines du travail.

Mettre des mots précis sur les nouveaux rapports sociaux

reste un art délicat.

 

Là est l’ambition de cet essai :

Dès lors que nous cherchons les causes de nos difficultés

et les solutions à nos malheurs, 

ressaisir ce qui nous file entre les doigts.

Pour enfin répondre au malaise.

 

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
25/06/2018
ISBN 978-2-84534-282-8 * PVP 10 euros * 64 p. illustr. couleur
Hôpital et modernité
Prix: 
10,00 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

JEAN BAUDRILLARD PATAPHYSICIEN 1, 2, 3, 4 & 5

François Séguret, compagnon de longue date de Jean Baudrillard, est lui-même, membre du Collège de Pataphysique.

Il révèle dans l'ouvrage ici présenté l'interprétation profondément pataphysique de la théorie baldriardienne.

Ce n’est qu’à la fin de l’occultation du Collège de ’Pataphysique que l’on découvrit Jean Baudrillard pataphysicien. 

Emmanuel Peillet, son professeur de philosophie au lycée de Reims que l’élève Baudrillard fréquentait, fonda le Collège de ’Pataphysique.

Jean Baudrillard en devint Trancendental satrape.

Le texte d’obédience pataphysique écrit par  Jean Baudrillard, “Ubu, l’état gazeux et caricatural” (non publié à l’époque où il l’a écrit, probablement en 1978).

Il fut publié en nos éditions en 2002 sous le titre 'Pataphysique, choisi par l’auteur.

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
26/04/2018
ISBN 978-2-84534-280-4 * PVP 12.50 euros * 80 p.
Prix: 
12,50 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

Pages