Nouveautés

Visages de pierre

" ... L’idée avait insidieusement pris corps depuis qu’un certain jour, perdue dans l’ennui sans fin d’une salle d’attente, je levai les yeux au plafond et y croisai une drôle de figure dans les rondeurs de ses motifs en relief ; une occurrence qui signa le départ pour un voyage en solitaire soumis à la découverte de visages de pierre de plâtre de brique de béton ou de caillasse naturellement marqués d’inscriptions érosives – agrémentés parfois de quelque facétie humaine – reconnus et salués au hasard du temps. Vertige de l’esprit, transfigurations tonales.

Qu’y voir d’autre qu’un appel à l’imaginaire ? »

 

Collection:
Date de parution: 
15/02/2019
ISBN 978-2-35729-092-1 * PVP 17.50 euros * 72 p.
Photographie
Prix: 
17,50 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

La bibliothèque de Miguel Abensour

Les professeurs disposent d’une bibliothèque personnelle, c’est une évidence. Celle de Miguel Abensour, qui fut professeur de philosophie politique, le confirme. Forte de près de 9 000 volumes, cette bibliothèque se distingue par des spécificités que nous présentons dans un inventaire qui se veut d'être un instrument de travail pour toutes les personnes intéressées par les écrits et la pensée de M. Abensour ainsi que par les thèmes qu’il a étudiés et sur lesquels il a travaillé : l’utopie, la pensée de Marx, l’héroïsme, Saint-Just, la théorie politique.

 

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
13/02/2019
ISBN 978-2-84534-281-1 * PVP 27.50 euros * 280 p.
Prix: 
27,50 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

Le Blanc

« Je ne me serais pas intéressé au blanc s’il n’apparaissait constamment comme une anomalie du paysage, tantôt le valorisant, tantôt le dégradant.

" Dans la nature, le blanc n’existe pas ". Assertion frappante. Je la tiens de Bernard Lassus, alors enseignant en art plastique à l’École du paysage de Versailles.

Elle contenait un défi : Si vous ouvrez les yeux, vous verrez, le blanc n’existe pas, enfin pas comme on l’entend, ou alors c’est une exception. À vous de démontrer le contraire. Cela n’était pas dit mais sous-entendu et suffisait pour capter l’attention vers cette affaire apparemment minime du paysage.

Il n’existe pas de blanc au sens nettoyant du terme (laver plus blanc). C’est une chance. Mais il existe une infinité de tons clairs, répartis sur les supports les plus divers. On peut en établir une liste. Elle se présente dans l’ordre alphabétique des catégories identitaires du blanc dans le paysage d’aujourd’hui.

D’une manière ou d’une autre, les composantes inertes du paysage se trouvent liées au vivant en tant que système mais il arrive qu’on les perçoive pour elles-mêmes sans identifier les êtres auxquels elles se trouvent associées : une plage de sable blanc, une cime enneigée, une falaise de craie.

Le blanc intervient alors de façon massive, occupant tout le regard et, même s’il s’agit d’un phénomène temporaire – le ciel, l’écume, la neige – il peut identifier un territoire durablement. » G. C.

 

 

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
26/10/2018
ISBN 978-2-84534-276-7 * PVP 14.50 euros * 96 p.
Prix: 
14,50 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.