Sciences sociales

MAI C'EST TROP TARD MÊME QUAND L'AIR SOUFFLE…

 

« La réverbération de Mai sur l’eau de l’oubli, le miroitement d’une dizaine d’années sur la boue aqueuse de la légitimation, l’insolation d’un anniversaire sur un sable mazouté m’ont fait échouer sur le rivage de ma pensée ? Naufragé, j’erre sur la grève où l’air fouette, en collectant les morceaux de mon embarcation ; si avec certain je me bâtis une frêle cabine, avec d’autres je me chauffe ; avec les miettes je remplis ma besace car la route sera longue, pas de nourriture, je cueillerai. Les miettes, juste l’écriture, celle qui n’a d’autre justification que son fil qui se noue à en former des mots, et des mots s’élève une ballade. ¶ Mai, ni prétexte ni raison. ¶ Pas de théorie. Un défi, un pari. » (1978) T.

 

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
01/08/1998
ISBN 978-2-910170-70-7 * PVP 12.20 euros * 96 p. 11 x 24 cm
Prix: 
12,20 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

LA CULTURE SUICIDÉE PAR SES SPECTRES

S'il est établi que le Front national joue habilement avec les contradictions de la politique, c'est qu'en d'autres domaines, et d'une façon souvent sournoise, il a agi. Déjà, Jean Baudrillard dans La conjuration des imbéciles montrait que le FN devenait référence intellectuelle et dès lors menait la danse. Jean-Paul Curnier, lui, met en vue que le FN travaille sur les cadavres mentaux qui traînent dans l'art et dans la culture, créant une réaction des plus périlleuses qui soit au sein des encore avant-gardes, ce qui provoque un mouvement de protection totalitaire tout aussi stupide et dangereux que la haine frontiste pour l’intelligence. 

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
15/04/1998
ISBN 978-2-910170-58-5 * PVP 6,10 euros * 48 p. * 11 x 24 cm
Jean-Paul Curnier Sens & Tonka
Prix: 
6,10 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

L'HYPOTHÈSE DE LA SINGULARITÉ

 

« Nous sommes dans cette phase effervescente d’inversion des processus, où se constitue sur le désordre virtuel, une autre civilisation à laquelle nous appartenons déjà sans le savoir d’une façon organisée, bien que se fabriquent chaque jour sous nos yeux et avec notre silencieuse complicité, ses nouvelles idoles. Ces êtres, nouvelles icônes, qui préemptent le champ médiatique, exclus par des institutions en déroutes, naviguent dans le scintillement de leur séduction : Reines dans nos cœurs de Monarchies dépassées, Prêtres dans nos âmes d’Églises en perdition, Tribuns dans nos consciences d’États impuissants, Penseurs dans nos rêves d’Académies collapsées. » L. S.

 

L’avènement de la société de l’information et la mise en place explosive d’un monde virtuel, se présentent sous les hospices d’une rencontre entre la masse et la singularité. Le seuil critique du harcèlement sémiotique – l’hypothèse de la singularité – le silence des majorités insondables – stratagème de la mise à mort du politique – media crash – critique de la pensée critique – la civilisation du virtuel de l’effervescence à l’évaporation.

 

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
01/04/1998
ISBN 978-2-91017-064-6 * PVP 7.62 euros * 72 p. 11 x 24 cm
Prix: 
7,62 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

LES PORTES

« "Les portes" se distinguent de toutes les composantes ordinaires du paysage. On les remarque, on les cherche, elles balisent notre regard. On sait qu’on devra en passer par là. [...] Le "seuil" jouit d’un privilège rare. Il ouvre d’un côté sur le passé, de l’autre sur l’avenir. La porte regarde des deux côtés à la fois, tel Janus, sans décider où se situent l’un et l’autre. »

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
15/03/1998
ISBN 978-2-910170-40-0 * PVP 16,01 euros * 96 p. ill. * 11 x 24 cm
Gilles Clément Sens & Tonka
Prix: 
16,01 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

LES AVATARS DE L'ARCHITECTURE ORDINAIRE

 

Notre vie quotidienne est composée d’enchaînements de choses ordinaires. Les esprits forts peuvent s’en moquer. Le commun leur répond : les tâches les plus humbles ne sont pas dénuées de grandeur. Ou encore : le rabâchement de l’ordinaire fait entrevoir des abîmes. Il ajoute : comment se choisir des héros si ce n’est en les distinguant de l’ordinaire ?

 

Des héros ? Parmi ses grandes figures, notre société distingue peu d’architectes. Si une poignée d’entre eux s’impose par leurs statures, la collectivité s’en trouve souvent encombrée : quand on la sonde à propos de l’architecture, elle répond « fuite en toiture ». On en conclut qu’il lui importe, en premier lieu, que l’architecture traite des choses ordinaires.

 

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
01/12/1997
ISBN 978-2-91017-051-6 * PVP 3.05 euros * 32 p. 11 x 24 cm
Prix: 
3,05 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

DE LA POLITIQUE

 

« Thucydide disait que les gens médiocres étaient les plus propres au gouvernement. » Montesquieu

 

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
01/12/1997
ISBN 978-2-910170-52-6 * PVP 3.05 euros * 16 p. 11 x 24 cm
Prix: 
3,05 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

L'ART ULTIMO

La démocratie prouvée par l'absurde

Nous assistons en témoins médusés à une chose étrange, presque impensable : à l’abandon pur et simple de la démocratie par la démocratie elle-même, à seule fin, d’après ce qui s’en dit, de sauver la démocratie. Et cela sans rien pouvoir y faire qui ne serve aussitôt d’argument à cette invraisemblable logique de l’absurde. 

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
15/05/1997
ISBN 978-2-910170-48-6 * PVP 3,88 euros * 16 p. * 11 x 24 cm
Jean-Paul Curnier Sens & Tonka
Prix: 
3,88 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

LE MAC DE MARSEILLE

Une affaire de musée d'art

Entre le 29 février et les premiers jours de mars, la presse a fait état de la mise en garde à vue d’un artiste et du directeur du musée d’art contemporain de Marseille (MAC). Ce qu’il en ressortait, malgré le motif jubilatoire, c’est une histoire d’agression contre une œuvre subversive et contre l’audace d’une institution qui cherchait à susciter le débat, à mobiliser la pensée.
Tout commence avec le titre de la pièce exposée : Tout ce que je vous ai volé, qui prend tout son sens quand on pense que les musées sont pleins de “tout ce qui nous a été volé” depuis que l’art existe, de toutes les œuvres détournées de leur lieu, de leur origine, de leur réalité vivante pour être recelées et mises en détention provisoire.
Le musée étant le lieu du recel de toute culture, il est logique qu’il en soit venu à receler le vol lui-même, à voler le vol à sa propre réalité et à en faire une œuvre. Donc tout aussi logique (et ubuesque) qu’il soit mis en accusation pour recel et pour vol.

 

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
15/04/1997
ISBN 978-2-910170-45-5 * PVP 9,15 euros * 48 p. ill. * 11 x 24 cm
Jean-Paul Curnier Sens & Tonka
Prix: 
9,15 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

Pages