Sens & Tonka

ESTHÉTIQUE D'UN TRADER

Essai de critique fiction

Esthétique d’un trader est un essai sur l’art contemporain, élaboré à partir de l’œuvre de l’artiste américain Jeff Koons dont on ne retiendra ici que les initiales, les œuvres et les déclarations. « Ce sont les regardeurs qui font les tableaux », disait Duchamp. Dans le même ordre idée, on pourrait affirmer que ce sont les institutions, le marché et la critique autorisée qui font les artistes. Qu’aurait alors à proposer celui qui prendrait la liberté de ton et d’analyse pour aller au-delà des apparences et des évidences formelles, des sophismes et des discours convenus, si ce n’est un « essai de critique fiction» - puisque rien n’est vérifiable et que tout est sujet à caution dans l’ordre des sensations ? Il faut bien admettre que prêter des intentions aux objets d’art, leur faire dire explicitement ce qu’ils taisent ironiquement ou cyniquement, est un exercice à haut risque. Fort de la méthode «paranoïaque-critique» initiée par Salvador Dali, Esthétique d’un trader s’aventure dans le dédale des hypothèses et des analogies, des filiations et des ruptures, des héritages et des trahisons. Andy Warhol prétendait qu’il n’y avait rien derrière ses tableaux. Mon œil ! Que recèlent la statuaire métakitsch design plus de J.K. et le coût exorbitant de ses œuvres ? Que dissimule son monde enfantin, optimiste, cool et sympa ? Une autopsie s’impose. Les faits, les bibelots et les déclarations de l’artiste qui inspirent le propos, seront là pour démontrer que la «critique fiction» n’est, en définitive, pas très fictionnelle. L’œuvre de l’artiste-trader n’est qu’un fil rouge ; l’essentiel du propos porte sur les interactions entre économie, art et culture. Ceci étant, on ne va pas nous refaire le coup de la querelle des anciens et des modernes. Ni happy few, ni nostalgique, Esthétique d’un trader prend le parti d’une troisième voie, celle d’un gai savoir - car il faut bien vivre dans le luxe et la dégradation ambiante. La finance, la communication, le mainstream, etc., ont rendu la société néolibérale morose et oxymorique (le désenchantement enchanté, l’aliénation libertaire, le socialisme libéral, le cynisme convivial, la transgression normative…) Faudrait-il ajouter les œuvres d’art les plus courues à la liste des nuisances et des nourritures spirituelles frelatées ? Au terme du procès, ce sera au lecteur de juger.

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
10/11/2014
ISBN 978-2-84534-239-2 * 23 euros * 288 p. * 15 x 20 cm
Didier Vivien Sens & Tonka
Prix: 
23,00 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

UNE ÉDUCATION ARCHITECTURALE

Tunis-Paris-Rome-Paris

Antoine Stinco retrace dans ce récit l’itinéraire où le goût de l’architecture s’est, dans les années soixante, et malgré un enseignement rétrograde, imposé au jeune étudiant qu’il était.

En parallèle, l’auteur raconte certains états de sa vie truffés de péripéties dans une époque débutante où soufflait un vent de légèreté, pouvant faire croire, en plein cœur de ces années des trente glorieuses, à l’ambiguïté d’une liberté… enfin acquise ?

Un témoignage à ne pas manquer sur une époque révolue évoquant peut-être ce que furent « Les années folles » !

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
10/11/2014
ISBN 978-2-84534-240-8 * 18,50 euros * 144 p. ill. * 15 x 20 cm
Antoine Stinco Sens & Tonka
Prix: 
18,50 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

À FORCE DE DESCENDRE DANS LA RUE, L'ART PEUT-IL ENFIN Y MONTER ?

– 3e ÉDITION –

« Quelques réflexions sur cette activité très spéciale qui consiste à poser dans l’espace urbain, ouvert à tous et plus généralement à l’extérieur (bien que des espaces répondant aux mêmes critères puissent également être intérieurs) des objets généralement dénommés « sculptures ». Ces objets sont-ils d’un type défini, reconnaissables parmi les autres objets de la ville ? Quelles significations ces objets ont-ils ? Si le même objet se trouve au Musée, sa signification est-elle identique ? Qui les permet dans la ville ? Où se trouvent-ils placés ? Qui choisit le lieu ?

Ce sont là quelques questions, et des dizaines d’autres, qui m’intéressent au premier chef depuis une trentaine d’années dans le domaine des travaux exclusivement urbains et s’effectuant en dehors des lieux spécialisés que je vais tenter d’aborder, succinctement, ici. »

D. B.

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
22/09/2014
ISBN 978-2-910170-65-3 * PVP 10,50 euros * 64 p. * 15 x 20 cm
Daniel Buren Sens & Tonka
Prix: 
10,50 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

LA BEAUTÉ DE L'INDIFFÉRENCE

OU LE PAT DE MARCEL DUCHAMP

– RÉÉDITION –

À observer l’art du XXe siècle, le ready-made est une pierre d’achoppement contre laquelle il est difficile de ne pas venir buter. S’il fut tout d’abord un objet non identifié par l’art de son temps, il est devenu une référence incontournable pour la création contemporaine qui ne cesse encore aujourd’hui de s’y rapporter. Faire de l’art avec ce qui n’en est pas : voilà la définition aporétique du ready-made qui a été progressivement invalidée par sa postérité. En obtenant une légitimité au sein du champ de la création plastique, l’invention de Marcel Duchamp s’est transformée en un paradoxal « objet-dard » dont l’instabilité semble continuer à inquiéter même si elle a rejoint les musées. Au cœur de ces « coins de chasteté » où toutes les provocations de la modernité ont été rassemblées, le ready-made demeure en effet le lieu d’une césure impossible à résorber. Il a ouvert la catégorie de l’œuvre d’art à ce qui lui était soi-disant le plus étranger lorsqu’elle se limitait encore à l’illusion : la réalité même.

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
22/09/2014
ISBN 978-2-84534-203-3 * PVP 7,00 euros * 48 p. * 15 x 20 cm
Prix: 
7,00 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

LA NAISSANCE DES DIEUX

Cet ouvrage tente de saisir "sur le vif" la transformation, constitutive de la mythologie, que l’institution de l’État fait subir au matériau mythique préexistant. Il se place dans la continuité des travaux anthropologiques de Claude Lévi-Strauss et de Pierre Clastres, considérant les "sociétés contre l’État". Il s’avère possible, dans le cas grec, de relever chemin faisant, le travail de "mythologisation" qui s’effectue sur un matériau mythico-mythologique préexistant — qui va des "légendes" de fondation des cités grecques à l’élaboration proprement mythologique chez Hésiode. Un parcours souvent absent dans d’autres cultures (historiques ou ethnologiques) où la fixation écrite de ces "légendes", évidemment orales à l’origine, n’a pas eu lieu.

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
30/08/2014
ISBN 978-2-84534-221-7 * 17,50 euros * 160 p. * 15 x 20 cm
Marc Richir La naissance des dieux Sens & Tonka
Prix: 
17,50 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

HISTOIRE DÉSINVOLTE DU SITUATIONNISME

Dans l’histoire des avant-gardes artistiques ou plastiques, l’ironie s’évapore comme l’éther, enivrant jusqu’à la perte de soi le faiseur d’histoires... 

Une bande de copains se réunit et il en sort Dada, Nicolas Bourbaki ou l’I.S... Ainsi se pose l’importance de tel ou tel mouvement, son poids du moment sur les événements de son époque et ensuite son importance rétrospectivement sur l’histoire de son temps. Les avant-gardes étaient des bijoux de sérendipité aux métamorphoses tranquillement intranquilles, colorées ou fades.

Mais la sclérose gagne vite les idées, parfois aidée par un foie "éponyme". Ce qui manque à ceux devenus "papables", c’est l’ironie et la légèreté des rencontres hasardées. Ainsi, des gaz peu ragoûtants émanant jusqu’à l’écœurement, une petite brise fait du bien... Toulouse-la-Rose a commencé à ventiler le local. Ici, Xavier Lucarno fait entrer un peu d’air frais révélant les fragrances des Beaux-Esprits de l’avant-garde, si importante mais ayant tout renié de son impertinence. 

R. Vaneigem a commis une désinvolte histoire du surréalisme. Voici, sous le masque de l’ironie, celle, désinvolte, de la "situationnite".

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
16/06/2014
ISBN 978-2-84534-238-5 * 11,50 euros * 80 p. * 15 x 20 cm
Xavier Lucarno
Prix: 
11,50 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

L'ALTERNATIVE AMBIANTE

« Pendant que l’écologie radicale, arc-boutée à ses préceptes de rigueur, tente de résister, pendant que le Green business s’organise pour récupérer le marché bio, une troisième voie, sans nom, et qu’ici j’appelle “L’alternative ambiante”, naît des rumeurs entremêlées — analyses contradictoires, bilans de catastrophe, prédictions hasardeuses — mais aussi de véritables constats, d’expériences et de re­cherches sérieuses. [...] L’alternative ambiante regarde du côté de la dé­croissance sans y adhérer tout à fait, se détourne du Green business jugé excessif et, plutôt que d’espérer un quelconque salut venant des élus de la République, se place dans l’expectative en interrogeant les incidences possibles de l’Effet papillon. Oui, le jardin est planétaire, plus personne ne peut en douter mais tous ceux dont l’esprit alerté mesure les dimensions d’une si ample question se demandent comment on devient jardinier dans ce jardin-là. Aucune réponse ne parvient formulée d’un bloc. L’humanité incrédule, tour à tour endormie par les médias et réveillée par la crise, tente de nouvelles pistes de vie en terrain inconnu. Tout est à inventer, tout semble nouveau. »

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
15/05/2014
ISBN 978-2-84534-237-8 * PVP 9,50 euros * 64 p. 15 x 20 cm
Gilles Clément Sens & Tonka
Prix: 
9,50 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

DES CLAMEURS DE DÉGOÛT ET DES AMOURS MALADES

Le livre se décline en poèmes et textes de combat.

Avoir, Ma montre, L’obscurité, Volonté d’en finir, La perspective, La dérive des continents, L’amour, sont autant de mots jetés en vrac à la gueule d’une société qui, pour l’auteur, n’a que le mérite de recevoir des coups.

Combat contre le temps enfermé dans sa mesure, « ma montre de combat en refusant la cadence m’empêche de courir après le temps... »

Combat contre l’oubli comme dans La guerre, « Cette guerre que nous menions jadis, t’en souviens-tu mon frère, nous offrait la gloire des hommes sans la peur qui va avec... »

Combat contre les dominants sous le dénominatif railleur de Les Bourgeois à la lanterne, qui exprime et forme le substrat caustique et rythmé de l’ouvrage dans son ensemble.

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
09/05/2014
978-2-84534-233-0 * PVP 8.50 euros * 48 p. 15 x 20 cm
Belgrit Sens & Tonka
Prix: 
8,50 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

MANIFESTE DU TIERS PAYSAGE

« Si l’on cesse de regarder le paysage comme l’objet d’une industrie on découvre subitement – est-ce un oubli du cartographe, une négligence du politique ? – une quantité d’espaces indécis, dépourvus de fonction, sur lesquels il est difficile de porter un nom. Cet ensemble n’appartient ni au territoire de l’ombre ni à celui de la lumière. Il se situe aux marges. En lisière des bois, le long des routes et des rivières, dans les recoins oubliés de la culture, là où les machines ne passent pas. Il couvre des surfaces de dimensions modestes, dispersées comme les angles perdus d’un champ ; unitaires et vastes comme les tourbières, les landes et certaines friches issues d’une déprise récente. 

Entre ces fragments de paysage aucune similitude de forme. Un seul point commun : tous constituent un territoire de refuge à la diversité. Partout ailleurs celle-ci est chassée. 

Cela justifie de les rassembler sous un terme unique. Je propose Tiers paysage, troisième terme d’une analyse ayant rangé les données principales apparentes sous l’ombre d’un côté, la lumière de l’autre.»

 

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
15/03/2014
ISBN 978-2-84534-236-1 * PVP 9 euros * 80 p. * 15 x 20 cm
Gilles Clément Sens & Tonka
Prix: 
9,50 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

TRAITÉ SUCCINCT DE L'ART INVOLONTAIRE

— NOUVELLE ÉDITION AUGMENTÉE —

De la confrontation de la nature et de celle de l’homme se dégage une synergie qui crée accidentellement des tableaux souvent d’une terrible beauté. Gilles Clément a, au long de ses voyages, décelé dans ces signes du croisement la présence d’un art involontaire.

 

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
15/03/2014
ISBN 978-2-84534-235-4 * PVP 14,50 euros * 112 p. * 15 x 20 cm
Gilles Clément Sens & Tonka
Prix: 
14,50 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

Pages