Essai sur l'art

LA CATHÉDRALE DE LA MISÈRE ÉROTIQUE

d'un rythme supérieur en architecture : le merzbau de Kurt Schwitters

Kurt Schwitters, oscillant entre constructivisme et Dada, est “le” grand artiste de l’avant-garde allemande. De 1922 à 1937, il construit, dans son immeuble à Hanovre, une “colonne” appelée Cathédrale de la misère érotique ou Merzbau (construction merz) œuvre-phare à l’architecture stupéfiante, exceptionnelle, unique dans l’histoire de l’art, qui invite à entrer dans l’intelligence des conceptions singulières du génie enjoué de l’artiste (collages, peintures, assemblages, poèmes, typographies). 

Le destin de K. Schwitters fut brisé par l’exil quand il dut fuir le nazisme. Il mourut en Angleterre en 1948, après avoir recommencé la construction de sa colonne par deux fois.

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
15/02/2015
ISBN 978-2-84534-245-3 * 14,00 euros * 80 p. illustrées * 15 x 20 cm
Marc Dachy Sens&Tonka
Prix: 
14,00 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

ESTHÉTIQUE D'UN TRADER

Essai de critique fiction

Esthétique d’un trader est un essai sur l’art contemporain, élaboré à partir de l’œuvre de l’artiste américain Jeff Koons dont on ne retiendra ici que les initiales, les œuvres et les déclarations. « Ce sont les regardeurs qui font les tableaux », disait Duchamp. Dans le même ordre idée, on pourrait affirmer que ce sont les institutions, le marché et la critique autorisée qui font les artistes. Qu’aurait alors à proposer celui qui prendrait la liberté de ton et d’analyse pour aller au-delà des apparences et des évidences formelles, des sophismes et des discours convenus, si ce n’est un « essai de critique fiction» - puisque rien n’est vérifiable et que tout est sujet à caution dans l’ordre des sensations ? Il faut bien admettre que prêter des intentions aux objets d’art, leur faire dire explicitement ce qu’ils taisent ironiquement ou cyniquement, est un exercice à haut risque. Fort de la méthode «paranoïaque-critique» initiée par Salvador Dali, Esthétique d’un trader s’aventure dans le dédale des hypothèses et des analogies, des filiations et des ruptures, des héritages et des trahisons. Andy Warhol prétendait qu’il n’y avait rien derrière ses tableaux. Mon œil ! Que recèlent la statuaire métakitsch design plus de J.K. et le coût exorbitant de ses œuvres ? Que dissimule son monde enfantin, optimiste, cool et sympa ? Une autopsie s’impose. Les faits, les bibelots et les déclarations de l’artiste qui inspirent le propos, seront là pour démontrer que la «critique fiction» n’est, en définitive, pas très fictionnelle. L’œuvre de l’artiste-trader n’est qu’un fil rouge ; l’essentiel du propos porte sur les interactions entre économie, art et culture. Ceci étant, on ne va pas nous refaire le coup de la querelle des anciens et des modernes. Ni happy few, ni nostalgique, Esthétique d’un trader prend le parti d’une troisième voie, celle d’un gai savoir - car il faut bien vivre dans le luxe et la dégradation ambiante. La finance, la communication, le mainstream, etc., ont rendu la société néolibérale morose et oxymorique (le désenchantement enchanté, l’aliénation libertaire, le socialisme libéral, le cynisme convivial, la transgression normative…) Faudrait-il ajouter les œuvres d’art les plus courues à la liste des nuisances et des nourritures spirituelles frelatées ? Au terme du procès, ce sera au lecteur de juger.

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
10/11/2014
ISBN 978-2-84534-239-2 * 23 euros * 288 p. * 15 x 20 cm
Didier Vivien Sens & Tonka
Prix: 
23,00 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

LA BEAUTÉ DE L'INDIFFÉRENCE

OU LE PAT DE MARCEL DUCHAMP

– RÉÉDITION –

À observer l’art du XXe siècle, le ready-made est une pierre d’achoppement contre laquelle il est difficile de ne pas venir buter. S’il fut tout d’abord un objet non identifié par l’art de son temps, il est devenu une référence incontournable pour la création contemporaine qui ne cesse encore aujourd’hui de s’y rapporter. Faire de l’art avec ce qui n’en est pas : voilà la définition aporétique du ready-made qui a été progressivement invalidée par sa postérité. En obtenant une légitimité au sein du champ de la création plastique, l’invention de Marcel Duchamp s’est transformée en un paradoxal « objet-dard » dont l’instabilité semble continuer à inquiéter même si elle a rejoint les musées. Au cœur de ces « coins de chasteté » où toutes les provocations de la modernité ont été rassemblées, le ready-made demeure en effet le lieu d’une césure impossible à résorber. Il a ouvert la catégorie de l’œuvre d’art à ce qui lui était soi-disant le plus étranger lorsqu’elle se limitait encore à l’illusion : la réalité même.

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
22/09/2014
ISBN 978-2-84534-203-3 * PVP 7,00 euros * 48 p. * 15 x 20 cm
Prix: 
7,00 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

À FORCE DE DESCENDRE DANS LA RUE, L'ART PEUT-IL ENFIN Y MONTER ?

– 3e ÉDITION –

« Quelques réflexions sur cette activité très spéciale qui consiste à poser dans l’espace urbain, ouvert à tous et plus généralement à l’extérieur (bien que des espaces répondant aux mêmes critères puissent également être intérieurs) des objets généralement dénommés « sculptures ». Ces objets sont-ils d’un type défini, reconnaissables parmi les autres objets de la ville ? Quelles significations ces objets ont-ils ? Si le même objet se trouve au Musée, sa signification est-elle identique ? Qui les permet dans la ville ? Où se trouvent-ils placés ? Qui choisit le lieu ?

Ce sont là quelques questions, et des dizaines d’autres, qui m’intéressent au premier chef depuis une trentaine d’années dans le domaine des travaux exclusivement urbains et s’effectuant en dehors des lieux spécialisés que je vais tenter d’aborder, succinctement, ici. »

D. B.

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
22/09/2014
ISBN 978-2-910170-65-3 * PVP 10,50 euros * 64 p. * 15 x 20 cm
Daniel Buren Sens & Tonka
Prix: 
10,50 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

LES FAGOTS DE COURBET

Dans Matisse-En-France, Aragon transcrit ce propos de Henri Matisse : « Il y a deux catégories d’artistes, les uns qui font à chaque occasion le portrait d’une main, d’une nouvelle main chaque fois, par exemple Corot, les autres qui font le signe de la main, comme Delacroix. Avec des signes, on peut composer librement et ornementalement. »

Il y aurait ainsi deux façons de peindre, et, si ce n’est deux peintures antinomiques, du moins deux versants opposés de la peinture : une peinture du signe et une peinture de la ressemblance. Et des peintres qui peignent, les uns, ce qu’ils voient, les autres, ce qu’ils savent ou imaginent...

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
22/11/2013
ISBN 978-2-84534-230-9 * PVP 25 euros * 160 p. * 15 x 20 cm
Jean-Pierre Burgart Sens & Tonka
Prix: 
25,00 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

ÉNIGME DE LA MÉLANCOLIE

Sur un tableau de Pontormo

Pendant des années, il s’enfermait seul dans des églises de Florence pour en peindre les murs.  Il parlait peu, ne s’intéressait guère au monde, ne recherchait aucun honneur. Raphaël lui prédisait le plus grand avenir. Michel-Ange le considérait comme son héritier. Vasari disait de lui qu’il atteignait “la perfection”, mais aussi qu’il avait “un cerveau bizarre”. Il s’appelait Pontormo (1494-1556) et pendant près de quatre siècles il est tombé dans l’oubli... Son chef-d’œuvre, la Déposition, a pourtant contribué à marquer la fin de la Renaissance italienne et l’émergence de “l’art pour l’art”. Le mystère de la composition de ce retable et la mélancolie qui s’en dégage n’ont cessé de susciter études, analyses et commentaires souvent divergents, toujours passionnés. 

À travers une enquête méthodique, vivante et illustrée, l’auteur propose une lecture nouvelle et totalement originale de ce tableau.

 

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
15/11/2010
ISBN 978-2-84534-196-8 * PVP 12,50 euros * 104 p. * 11 x 20 cm
Edouard Dor Sens & Tonka
Prix: 
12,50 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

LE CONCERT

Sur l'ultime tableau de Nicolas de Staël

Seul dans son atelier d’Antibes, face à la mer, Nicolas de Staël a peint, en trois jours, une toile géante de trois mètres cinquante sur six, Le Concert, puis il s’est jeté dans le vide.

C’était le 16 mars 1955, il avait quarante et un ans et était au faîte de sa gloire.

Dans cette gigantesque toile, dans les deux instruments de musique qui y sont représentés

— un piano à queue et une contrebasse —, dans le rouge vermillon qui enflamme le fond de la composition, se trouve sans doute enfouie l’explication de son geste...

 

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
15/04/2010
ISBN 978-2-84534-191-3 * PVP 12,50 euros * 96 p. * 11 x 20 cm
Edouard Dor Sens & Tonka
Prix: 
12,50 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

LÉGENDES DES TAGS

Si la légende est "ce qui doit être lu", nous entreprenons ici de raconter la légende des tags. Cette légende se doit d’être lue à deux niveaux : en tant qu’inscriptions qui “légendent” un décor urbain et en tant qu’histoire structurée par les médias et divers écrits prenant appui sur les sciences humaines. 

C’est ce qui a été entrepris ici en consacrant beaucoup de temps à la lecture des tags et, tout autant, à la lecture des écrits sur les tags.

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
15/03/2009
ISBN 978-2-84534-171-5 * PVP 15 euros * 128 p. ill. * 15 x 20 cm
Alain Vulbeau Sens & Tonka
Prix: 
15,00 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

L'ENNUI DES DEUX VÉNITIENNES

Sur un tableau de carpaccio

 

Mais qui sont donc ces deux Vénitiennes ? Deux prostituées attendant le client ? Deux aristocrates prenant le frais sur leur terrasse ? Cette œuvre du plus « intellectuel » et du plus mystérieux des peintres de la Renaissance, Vittore Carpaccio, a été considérée comme « le plus beau tableau du monde » et a, entre autres, séduit Marcel Proust. Ce que l’on sait c’est que ce tableau n’est, en fait, que l’une des parties d’une composition beaucoup plus grande dont un autre morceau a été retrouvé… en Californie et dont d’autres existent peut être encore quelque part dans le monde ! Ce ce court essai tente d’imaginer ce que pouvait être cette composition dans son ensemble et qui sont ces deux femmes, en essayant notamment de comprendre où va leur regard… sans doute beaucoup plus loin qu’on ne l’a pensé et écrit jusque-là ! À ce véritable travail de « décodage », à l’interprétation séduisante et troublante faite de ce tableau donnant à la femme un rôle inattendu dans notre monde, s’ajoutent les résonances que l’on peut étonnamment percevoir dans deux œuvres plus contemporaines, l’une de Gustave Caillebotte l’autre d’Edward Hopper.

 

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
01/10/2008
ISBN 978-2-84534-186-9 * PVP 10.00 euros * 96 p. 11 x 20 cm
Prix: 
10,00 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

UNE INQUIÉTANTE ÉTRANGETÉ

Sur trois tableaux : Véronèse, Manet, Matisse

Pourquoi, dans un petit tableau de Véronèse, un cheval voyeur, bloqué dans un escalier, passe-t-il sa grosse tête dans l’encadrement d’une porte et jette-t-il un regard lourd sur les ébats amoureux de Mars et Vénus ? Pourquoi une courtisane, peinte par Manet, allongée nue sur son lit, avec pour seuls atours un fin ruban de velours autour du cou, nous fixe-t-elle avec provocation, tandis qu’à ses pieds un chat au poil hérissé dresse sa queue en point d’interrogation ? Pourquoi Matisse, le chantre de la couleur et de la joie de vivre, a-t-il représenté une porte-fenêtre ouvrant sur un vide dont la noire profondeur est pétrie d’angoisse ?

Pourquoi ces trois artistes semblent-ils avoir hésité à montrer précisément ces trois œuvres ? Et pourquoi celles-ci nous troublent-elles ? Ne serait-ce pas parce qu’elles dégagent, pour des raisons différentes, un même sentiment “d’inquiétante étrangeté” ?

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
15/09/2008
ISBN 978-2-84534-185-2 * PVP 15 euros * 84 p. * 15 x 20 cm
Edouard Dor Sens & Tonka
Prix: 
15,00 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

Pages