L'auteur

Frédéric Spinhirny
Portrait Frédéric Spinhirny

Frédéric Spinhirny, directeur adjoint à l’Hôpital Universitaire Necker-Enfants Malades, ancien élève de l’École des Hautes Études en Santé Publique, diplômé de l’Institut d’Études Politiques de Paris et titulaire d’une licence de philosophie. Éloge de la dépense est son premier essai.

Frédéric Spinhirny

L'homme sans politique

Essai sur le pouvoir automate

Désormais nous sommes rivés à notre humanité. Le développement accéléré de la conquête spatiale tout comme l’apparition de robots de plus en plus performants, bouleversent le monde commun que nous gardions jusque-là précieusement. En effet, le progrès technique ne nous interpelle plus uniquement pour questionner notre éthique, notre désir ou nos compétences, mais bien pour nous demander si une politique entre les hommes est encore utile.

Avec un peu d’anticipation, nous pouvons alors nous demander : les androïdes rêvent-ils de vote électronique ? Sur notre prochaine planète, devrons-nous élire un robot pour nous débarrasser enfin de la politique ? Et finalement le post-humain est-il post-politique ? L’ambition de notre essai est de montrer en quoi il est nécessaire de réhabiliter la sensibilité politique à l’heure où les automatismes nous rendent la vie facile et, en un sens, libérée de tout engagement.

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
09/05/2017
ISBN : 978-2-8453-426-75 * PVP 16.50 euros * 96 p. * 15x20cm
Prix: 
12,50 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

ÉLOGE DE LA DÉPENSE

Le corps politique comme métaphore

Avec une postface de Yann Diener

 

La dépense n’a plus bonne presse. Désormais, tous les partis politiques s’en défendent pour conduire au mieux une politique d’austérité ordonnée par la crise européenne. Parallèlement, les messages publicitaires et les injonctions médiatiques engagent l’individu à se dépenser sans limite et à consommer — quitte à culpabiliser. Il y aurait donc un double mouvement, une schizophrénie moderne entre dépense publique et dépense privée, entre économie générale et économie psychique. Pourtant, la politique d’austérité dévoile un même idéalisme néfaste pour l’ensemble du corps politique. En prenant appui sur la pensée contemporaine, cet essai explore les problématiques actuelles de la dépense dans la parole publique et ses conséquences sur la place du citoyen. L’ambition est de mettre à jour les rapports physiques et symboliques qui lient l’austérité politique à l’ascétisme individuel dans une même morale de la production, pour pouvoir redonner à la dépense toute sa valeur subversive.

 

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
29/01/2015
ISBN 978-2-84534-241-5 * 18 euros * 160 p. * 15 x 20 cm
Frédéric Spinhirny Sens & Tonka
Prix: 
18,00 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.