Sciences sociales

FOUS D'ARTAUD

Les fous d’Artaud sont-ils aussi fous que lui ? La folie, comme la peste, est contagieuse et tous, psychiatres, disciples, famille, critiques, tous ceux qu’Artaud a approchés, ou qui ont approché Artaud, semblent participer de son délire. Cet ouvrage le montre de diverses manières, la plus saisissante étant sans doute ce qu’Artaud avait nommé un "drame mental" – une confrontation avec les témoins ou «persécuteurs» du poète où se démasque à vif le délire propre à chacun d’eux, et celui de l’auteur lui-même.

Ce livre n’entend pas apporter une strate supplémentaire aux débats qui ont fait rage depuis la mort du poète maudit, ni prendre parti entre les différents camps qui se disputent encore la dépouille d’Artaud ; il parle du lieu où se "travaille" la folie. 

Dans un travail commencé depuis plus de vingt ans (Antonin Artaud, New York, Scribner’s Son, 1983), Lotringer a interviewé les deux médecins de Rodez qui ont soumis le patient Antonin Artaud aux électrochocs : le directeur de l’hôpital psychiatrique, Gaston Ferdière, et son interne, Jacques Latrémolière. 

Enfin, la si contestée – par la famille d’Artaud – Paule Thévenin livre l’identité du fameux 'Dr J. L.' violemment pris à parti par Artaud dans son Van Gogh, le suicidé de la société

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
15/05/2003
ISBN 978-2-84534-058-9 * PVP 18 euros * 288 p. * 11 x 20 cm
Sylvère Lotringer Sens & Tonka
Prix: 
18,00 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

CRITIQUE DE L'ESTÉTIQUE URBAINE

 

La ville excède la représentation que chacun peut en avoir. Elle s'offre et se dérobe aux manières dont elle est appréhendée. Le blanchiment des monuments, de ces édifices urbains qui figurent l'histoire de la ville et son inscription dans le temps, ne fait que consacrer le pouvoir de l'uniformisation patrimoniale. Ce qui est décrété publiquement signe de la laideur, en prenant valeur patrimoniale, s'impose quelque temps plus tard, comme un symbole de la ville. Au rythme de notre étonnement, de notre enthousiasme ou de notre désapprobation, nous construisons de façon imaginaire de la ville dans la ville qui nous est donnée à voir ou que nous habitons. Si la ville permet une telle aventure de l'imagination, c'est dans la mesure où ce qui s'expose d'elle démontre aussitôt sa capacité d'absorption du nouveau. » H.-P. J.

 

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
01/04/2003
ISBN 978-2-84534-061-9 * PVP 13.00 euros * 168 p. 10 x 20 cm
Critique de l'esthétique urbaine
Prix: 
13,00 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

LES VERTUS DU MENSONGE

Information, déformation, manipulation

Ouvrage écrit en collaboration avec Bernard Valette.

On reproche aux journalistes d’être manipulés et/ou de manipuler eux-mêmes l’information. Du faux charnier de Timisoara pendant la révolution roumaine à la mort de Lady Di, en passant par la guerre du Golfe ou la poussée de l’extrême-droite en France, la presse est mise en accusation.

Étant, pour l’opinion, trop souvent à l’origine d’informations orientées, artificiellement gonflées ou totalement « bidonnées », le journaliste, hier respecté, a parfois perdu de sa crédibilité.

Pourquoi et comment en est-on arrivé là ? Pourquoi la presse, élément essentiel de la démocratie, risque-t-elle, involontairement mais progressivement, de contribuer à vider celle-ci de son sens ? Les journalistes en sont-ils véritablement les seuls responsables ?

Autant de questions auxquelles ce livre, écrit par deux journalistes, s’efforce de donner sinon des réponses définitives, du moins des pistes de réflexion. Et ce, au travers de très nombreux exemples pris dans une actualité récente, nationale comme internationale, du traitement des faits divers comme des conflits planétaires.

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
15/11/2002
ISBN 978-2-84534-068-8 * 12 euros * 216 p. * 11 x 20 cm
Edouard Dor et Bernard Valette Sens & Tonka
Prix: 
12,00 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

LES VERTUS DU MENSONGE

Information, déformation, manipulation

Ouvrage écrit en collaboration avec Edouard Dor.

On reproche aux journalistes d’être manipulés et/ou de manipuler eux-mêmes l’information. Du faux charnier de Timisoara pendant la révolution roumaine à la mort de Lady Di, en passant par la guerre du Golfe ou la poussée de l’extrême-droite en France, la presse est mise en accusation.

Étant, pour l’opinion, trop souvent à l’origine d’informations orientées, artificiellement gonflées ou totalement « bidonnées », le journaliste, hier respecté, a parfois perdu de sa crédibilité.

Pourquoi et comment en est-on arrivé là ? Pourquoi la presse, élément essentiel de la démocratie, risque-t-elle, involontairement mais progressivement, de contribuer à vider celle-ci de son sens ? Les journalistes en sont-ils véritablement les seuls responsables ?

Autant de questions auxquelles ce livre, écrit par deux journalistes, s’efforce de donner sinon des réponses définitives, du moins des pistes de réflexion. Et ce, au travers de très nombreux exemples pris dans une actualité récente, nationale comme internationale, du traitement des faits divers comme des conflits planétaires.

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
15/11/2002
ISBN 978-2-84534-068-8 * 12 euros * 216 p. * 11 x 20 cm
Edouard Dor et Bernard Valette Sens & Tonka
Prix: 
12,00 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

ART DE PROXIMITÉ ET DISTANCE CRITIQUE

 

Alors qu’en France, la voix des détracteurs de l’art contemporain s’est élevée pour déplorer la perte du métier et l’inintelligibilité de l’œuvre, parallèlement les notions de lien social, de proximité ont présidé à la formulation de nombre de créations ces dix dernières années. Mais l’exercice de cet art dit de proximité n’abolit-il pas toute distance critique ? L’une de ses conséquences n’est-elle pas la disparition de l’art comme forme autonome et spécifique telle que l’entendaient les modernes de la première moitié du XXème siècle ? Face à ce qui se donne actuellement comme « art de proximité », on peut se demander si, d’un côté, on ne risque pas de perdre, dans la proximité, distance critique et dimension contestataire ? Mais d’un autre côté, l’abolition de la distance n’est-elle pas une nouvelle composante de l’art contemporain, à considérer comme telle ?

 

Textes de : Pierre Arrighi, Serge Bismuth, Françoise Coblence, Miguel Egana, Adeline Trichet (EvansandWrong), Boris Eizykman, Maurice Fréchuret, Pierre Damien-Huyghe, Elisabeth Lebovici, Camille Saint Jacques, Sarkis, Dorothée Selz, Hubert Tonka, Ghislaine Vappereau rassemblés par Françoise Coblence, Sylvie Couderc et Ghislaine Vappereau

 

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
01/11/2002
ISBN 978-2-84534-045-9 * PVP 18.00 euros * 336 p. 10 x 20
Art de proximité et disance critique
Prix: 
18,00 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

MORCEAUX CHOISIS

 

« L'architecture est un art qui crée de l'interdit. Prenez un terrain, construisez-y un mur, et vous faites incontestablement déjà de l'architecture. Vous séparez le terrain en deux parties et vos créez physiquement une division. Si vous êtes d'un côté, vous n'êtes pas de l'autre. Cet acte est indubitablement un acte d'autorité. Comment peut-on résoudre cela... comment peut-on construire, édifier ou bâtir, sans que l'objet opacifie le paysage dans lequel vous venez de le poser ? Ceci n'a pas à voir avec l'échelle des choses mais bien sûr davantage avec les matériaux, mais plus encore avec ce que vous attendez de l'architecture. C'est cela qui me fait évoquer « cette mort de l'architecture » que je revendique pour ma propre discipline. » D. P.

 

 

 

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
01/08/2002
ISBN 978-2-84534-070-1 * PVP 15.00 euros * 144 p. 15 x 20 cm
Prix: 
15,00 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

LA CHUTE DE LA DÉMOCRATIE MÉDIATICO-PARLEMENTAIRE

"Le visage de Le Pen est bien sûr celui de la pourriture franchouillarde de toujours, et c’est dans le cadre d’un système politique bien précis et situé historiquement qu’il s’est implanté, jusqu’à la récente victoire. Et cette victoire marque moins celle du fascisme à la française, que le paroxysme d’une logique politique qu’aucun des commentaires actuels ne veut voir en face. Le visage de Le Pen est aussi et surtout celui du type de "démocratie" qui est le nôtre : depuis dimanche, l’expression récurrente dans ma bouche est : démocratie médiatico-parlementaire. C’est elle qui a porté Le Pen où il est. C’est elle qui l’a voulu. Elle l’a voulu pour se conforter elle-même."

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
15/06/2002
ISBN 978-2-84534-059-6 * PVP 10 euros * 96 p. * 10 x 20 cm
Mehdi Belhaj Kacem
Prix: 
8,00 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

DE LA COMMUNAUTÉ VIRTUELLE

EvidenZ

"Intersubjectif" est un pléo­nas­me particulièrement pompeux, par les temps qui courent, et la modernité philosophique qui est la nôtre, dans la mesure où il n’y a de sujet que communautaire, et de communauté que de la subjectivation. 

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
15/05/2002
ISBN 978-2-84534-049-4 * PVP 6 euros * 48 p. * 11 x 20 cm
Mehdi Belhaj Kacem
Prix: 
6,00 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

THÉORIE DU TRICKSTER

EvidenZ

"Qu'est-ce qu'un trickster ? Je livrerai en vrac quelques-unes de ses ententes les plus immédiates et intuitives : homme aux mille ruses, passe-muraille, criminel divin, scanner cronenbergien, joueur télépathe – et j'en passe. Sauf les péjoratives : le trickster serait un faux-cul, purement et simplement. Donc faux-cul, jésuite, tricheur hystérique, petit malin. Autant marquer le pas d'office sur ce qui cloche dans le trickster, il prête son flanc à la facilité, à la lâcheté et à l'aporie."

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
15/05/2002
ISBN 978-2-84534-050-3 * PVP 9 euros * 112 p. * 10 x 20 cm
Mehdi Belhaj Kacem
Prix: 
9,00 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

MASSE, MÉMOIRE, FICTION

 

Plus règne l'incertitude quant à la validité d'une mise en ordre culturelle et plus la ville, l'architecture, sont citées à comparaître comme garants de la pérennité civilisatrice. Ces référents sont l'enjeu de la médiatisation généralisée de tout objet susceptible de conservation patrimoniale, alors que la « masse » est elle aussi mise en doute par sa virtualisation.

 

Sous les métamorphoses supposées, découvrez les stéréotypes convenus.

 

Editeur:
Collection:
Date de parution: 
01/03/2002
ISBN 978-2-84534-033-6 * PVP 15.00 * 193 p. 10 x 20 cm
masse mémoire fiction
Prix: 
15,00 €

Frais d'envoi inclus en France Métropolitaine, Union Européenne et Suisse.

Pages